Le contexte

Entre 2007 et 2010, FluidAlp assure une mission d’assistance à maîtrise d’oeuvre auprès de Egis Rail Marseille, dans le cadre la construction du tunnel et de la station de tramway de Noailles, puis dans celui du prolongement de la ligne 1 du métro de Marseille. Cette mission porte sur la conception, l’étude, la mise au point de pièces techniques, le suivi des travaux et les essais de réception du système de ventilation.

Le maître d’ouvrage est la communauté urbaine de Marseille (MPM) et les travaux sont confiés à la société Colas Rail.

 

 

Les sites

Il concernent la station et le tunnel de Noailles sur la ligne 1 du tramway d’une part et le prolongement de la ligne 1 du métro au-delà de la station la Timone d’autre part. Ce dernier tronçon est long de 2,5 km et comporte quatre nouvelles stations souterraines.

La station et le tunnel de Noailles

Ces ouvrage se situent à l’extrémité de la ligne 1 du tramway de Marseille. Le volume de la station communique largement avec celui de la station du métro.

Le tunnel a une longueur de l’ordre de 600 m.

Trois installations de ventilation mécanique équipent l’ensemble:

  • La première se situe dans la station du tramway;
  • La seconde est à la limite entre la station et le tunnel;
  • La troisième est localisée près de la sortie du tunnel.

La station et le tunnel sont dotés d’accélérateurs.

 

 

Stations de métro et de tramway de Noailles

Le tunnel de Noailles (bouche d’extraction)

La station de Noailles

Le prolongement de la ligne 1

Il concerne le tronçon localisé au-delà du puits Saint Jean, situé après la station la Timone. Il comporte quatre stations (La Blancarde, Louis Armand, Saint Barnabé et la Fourragère) et sa longueur est de 2,5 km.

La station la Blancarde

La station Louis Armand

La conception des systèmes de ventilation mécanique

Lors des réunions initiales avec les autorités, le choix d’un système de désenfumage totalement régulé est retenu (a l’image des innovations réalisées dans le cadre de la rénovation du tunnel du Mont Blanc après l’incendie catastrophique de 1999).

Par ailleurs, pour le prolongement de la ligne 1, les contraintes liées à l’environnement fortement urbanisé ne permettent pas de reproduire le schéma de ventilation des deux lignes existantes, fondé sur des puits localisés sur chaque tunnel séparant deux stations. Il est donc décidé d’accoler ces capacités d’extraction au tympan de chacune des stations. Cette solution permet de mutualiser les équipements de ventilation dédiés aux tunnels et aux volumes intérieurs de chaque station. L’affectation des débit est assurée par un jeu de registres. Les tunnels sont dotés d’accélérateurs.

Les capacités de ventilation des stations sont calculées selon les dispositions réglementaires en vigueur.

Cette optimisation des schémas de ventilation impose une sûreté élevée de fonctionnement.

La régulation du régime de ventilation mécanique en vue de contrôler un champ de vitesse longitudinal cohérent avec les objectifs de contrôle du mouvement des fumées est réalisé sur la base d’une boucle dont les principales étapes sont:

  1.  Mise en place de la configuration de ventilation transversale (confinement des fumées);
  2. Mesure de la vitesse longitudinale en différents points du réseau et analyse en vue de calculer le flux au droit de l’incendie;
  3. Comparaison de cette vitesse avec la consigne;
  4. Calcul de la correction de poussée.

La régulation est de type PID et concerne les points 2 à 4.

Les essais

Ils concernent le fonctionnement du système de régulation dans la fonction de maîtrise du mouvement des fumées d’incendie.

Tous les essais ont été réalisés à l’aide du mélange Chardo. Ils sont précédés par une campagne d’essais aérauliques destinées à vérifier le contrôle de la vitesse longitudinale par les moyens de ventilation mécanique, en adéquation avec les objectifs de contrôle du mouvement des fumées.

Dans le tunnel et la station du tramway de Noailles

 Dans les deux cas, l’objectif recherché est le développement de la stratification naturelle des fumées chaudes. Il s’agit également d’assurer leur confinement au droit des installations de ventilation transversale (3 sites répartis le long de la station et du tunnel).

Vue du foyer dans le tunnel

La stratification des fumées

Vue du foyer dans la station

Vue de la nappe de fumées stratifiées stoppée au droit d’un point d’extraction

Prolongement de la ligne 1 du métro

L’approche est identique à celle qui a été mise en oeuvre dans la station et le tunnel du tramway.

Vue du foyer lors des essais dans la station Saint Barnabé

Vue de la nappe de fumées stratifiées confinée à l’intérieur de la station Saint Barnabé